vendredi 24 janvier 2020

Ce que l'Union Soviétique aurait pu apprendre des Schtroumpfs

D'ailleurs, le Grand Schtroumpf a un bonnet rouge

Chez nous, le repas du soir est l'événement de la journée, à la croisée des vies de tous c'est le point d'orgue, de convergence, d'exaltation...de décompensation aussi.
Tout le monde parle, de tout, de sa journée, de ce qu'il appris, de ce qu'il a vécu. Quand ça se prolonge, ça se file avec une tisane...
On peut y parler de relations avec les gens, du plan produits de Telsa, de l'influence de la Chine, de l'euthanasie, des migrants, de la reforme des retraites, de l'incurie de Trump (c'est le sujet le plus consensuel, donc le moins drôle) ...
Et l'autre soir, on s'est dit que si les dirigeants de l'Union Soviétique avait lu les Schtroumpfs peut être, le modèle communiste aurait survécu. Là, ça devient carrément savoureux.
D'après nos iAdos, les Schtroumpfs fonctionnent sur un modèle communiste : 

  • chacun produit selon ses compétences, son savoir-faire et ses envies. D'où le Schtroumpf flemmard qui se la coule douce, de là à se dire que tous les Russes se la coulaient douce, il n'y a qu'un pas
  • il n'y a pas argent en circulation, le Schtroumpf financier s'est rapidement trouvé sans utilité. De là à faire le lien avec la faillite de l'URSS...
  • ils se mobilisent ensemble contre un ennemi : Gargamel et son Chat. de là à penser que les USA sont le chat du capitalisme...
Les points communs ne manquaient pas.
Et pourtant, l'URSS s'est effondré et pas la communauté des Schtroumpfs.

La taille, a dit l'un. La communauté des Schtroumpfs est bien plus réduite, les Schtroumpfs n'ont qu'une seule Schtroumpfette (et un bébé dans une épisode, sans lien avec la Schtroumpfette, ça pose question aussi je trouve). Est ce que l'absence de reproduction est un gage de maintien du communisme? ou alors c'est l'absence de sexualité qui est une clé de pérennité du modèle?

L'ennemi, a dit l'autre. On se maintient parce qu'il y a un ennemi commun. Gargamel est éternel, le capitalisme aussi. Les USA sont toujours là. Ce qui a changé c'est que ce n'est plus l'ennemi. A quelle condition les Schrtoumpfs pourraient ne plus voir Gargamel comme leur ennemi? Si d'un coup ils découvraient les caresses du chat, que c'est doux et bon, et que le chat ronronne et que finalement on y prend plaisir...

Je ne sais pas si Gorbatchev lisait des bandes dessinées et s'il avait envie de rencontrer Gargamel après la tentation des caresses du chat, mais je sais qu'ils étaient contemporains. Il avait moins de 30 ans lors de la sortie du 1er album des Schtroumpfs et peut être qu'il s'est laissé tenté par le Chat. L'histoire est assez discrète sur cet aspect là.


jeudi 2 janvier 2020

Enigme


Hans Hartung

"Car en ne voyant les gens que comme des ennemis, des obstacles ou des pièges, on ne baisse jamais les armes ni devant les autres, ni devant soi. Alors qu’en choisissant de voir les autres commes des énigmes, de se voir soi comme une énigme, on s’expose à un émerveillement constant, en creusant, en regardant au delà des apparences on trouve toujours quelque chose de familier."

Les fantomes du vieux pays – Nathan Hill

Ca pourrait aussi s'appeler la curiosité.
En 2020, je vous souhaite surtout de la curiosité,

Et du thé, auprès d'un feu de cheminée, avec un carré de chocolat, sans oublier un bon livre.