jeudi 10 août 2017

oversized Canada#4 : big dream

Un peu plus loin sur la gauche  : l'Alaska

Un jour je serai une veille dame, veille Dame plutôt (enfin j'espère le D majuscule).
Je me lèverai le matin, un peu après le soleil, je récupèrerai le journal livré au pied de ma porte. Je serai obligé de mettre un pull-over avant d'ouvrir, parce qu'il fait froid, on est à Prince Rupert, au Nord du Canada sur la côte Pacifique.
Avec mon journal, je m'installerai devant ma théière bien chaude (Lady Grey le thé, pas Earl Grey je veux la version plus raffinée du Earl Grey) là devant la grande fenêtre : celle de droite. 
Je prendrai connaissance des nouvelles du monde en sirotant mes mugs de thé, jusqu'à ce que la théière soit vide. Je verrai partir le ferry à 7h30, avec toutes ses lumières allumées comme une grande guirlande de Noël éclairée toute l'année depuis déjà 5h30 à le matin.
Alors, je changerai de pièce, et j'irai à l'autre bout de la maison dans le bureau : la fenêtre tout à gauche sur la photo, et devant mon Mac  (on ne se refait pas, surtout en vieillissant), je poursuivrai l'écriture de mon livre. Ce ne serait pas le premier, ce ne serai pas non plus le dernier. Une fiction probablement, un roman comme on dit chez nous, ou ce nouveau genre inclassable "non fiction", plébiscité par les Editions du Sous Sol (Laure Adler, entre autres).
En été, je ferai une pause un peu après 10h (am, parce qu'à ce moment à, je dirai am et pm après chaque heure), dans les fauteuils qui sont dehors, au soleil, en profitant de la vue marée basse altérnant marée haute. Pas de baleine dans ce coin de la baie, pas assez profond, alors je me permettrai, les jours de grand beau temps une sortie dans la baie pour aller voir les grands cétacés. 
Et quand mon volume sera terminé, je ferai mon paquetage, je jetterai le tout dans mon vieux pick up Chevrolet pour faire la route en 2 jours jusqu'à Vancouver.

C'est quand je serai une vieille Dame. 
Mais j'ai déjà repéré la maison, il faut prendre de l'avance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire